Ressources documentaires

Ouvrages

Le vivant et l'epistémologie des concepts.

PENISSON, Guillaume

L'Harmattan

2008

coll. ouverture philosophique

122 p.

Le vivant et l'epistémologie des concepts

Les concepts dont les sciences font usage ne sont pas neutres, notamment lorsqu'ils s'appliquent au vivant. Ils se construisent suivant des déterminations spécifiques en fonction des époques, des idéologies humaines et possèdent l'originalité de porter un propos sur le vivant émanant du vivant lui-même. Ceci n'est pas sans incidence sur les différents champs d'application des sciences du vivant comme la médecine ou la thérapeutique. La présente étude s'intéresse au geste particulier auquel invite Georges Canguilhem dans son essai Le normal et le pathologique. C'est sur ce geste, hautement philosophique, que s'appuient les prémisses d'une épistémologie des concepts. Toujours en acte, cette dernière ouvre la question des normes et de l'erreur rapportée au vivant. Elle est l'occasion d'une redécouverte de la richesse authentique de l'état pathologique permettant au vivant qui s'étudie de mieux se connaître. (4e de couv.).